Créer mon blog M'identifier

Ces films tournés à Marseille

Le 19 novembre 2014, 16:43 dans Voyage 2

Saviez-vous que les premières images des Frères Louis et Auguste Lumière furent filmés à Marseille sur la Canebière en 1896 ?!

Depuis cette belle époque, la charmante cité déclarée capitale européenne de la culture, n’a cessé d’être le décor privilégié de nombreuses productions à la fois françaises et étrangères. Hautement apprécié pour sa luminosité intense et chaleureuse ainsi que ses magnifiques paysages escarpés (la “Corniche”, les Calanques...) ce chef-lieu Provençal est avant tout un carrefour de métissage dont l’histoire repose sur des vagues d’immigrations successives. Mentionnons le fameux Vieux-Port de la ville, lieu d’échanges les plus importants de cette région qui a notamment servi de mise en scène dans de bien nombreux films comme Love Actually

La ville méditerranéenne est déjà à l’honneur en 1935 dans le film “Toni” lorsque le grandiose Jean Renoir expose l’arrivée par bateau des immigrants italiens et espagnols à la recherche de travail et d’un avenir plus clément. Ce chef d'œuvre cinématographique nous convie au mariage des cultures au rythme de chansons italiennes et espagnoles. Véritable fenêtre historique, ce film atteste du mélange des populations habitant la campagne marseillaise au début du XXe siècle. 


Quelques décennies plus tard, en 1971, c’est dans cette même ville que le célèbre film policier américain “The French Connection puisera ses plus beaux décors : au Château d’If, à la Montée Des Accoules, à l’intersection des Rue des Moulins et du Panier dans la vieille ville. Pas étonnant que ce long-métrage fût l’un des plus grands succès de son réalisateur, remportant en tout cinq Oscars !

Dans un tout autre registre, on se souvient des comédies policières “Taxi” produites par le reconnu Luc Besson. Dans les quatre volets réalisés, les nombreuses courses-poursuites automobiles nous permettent d’apprécier un nombre élevé de plans caméras des quartiers de la cité Phocéenne, traversée par des rues à pic, trois autoroutes ; tout en étant bordée par l’air salin la Méditerranée.

La Coulée Verte, un pont de verdure à travers Paris

Le 19 mai 2014, 16:32 dans Voyage 0

Je suis souvent à la recherche de verdure à Paris. Et c'est vrai chacun a sa petite préférence entre les différents parcs, bois etc. Certains endroits sont des véritables surprises. Et pour moi la coulée verte en est une. Un vrai jardin suspendu à travers Paris que je ne connaissais pas du tout!

Facile à rejoindre, vous pouvez n'en faire qu'une partie si besoin. Je l'ai faite de bout en bout et voici mes impressions.

La coulée verte, aussi appelée la Promenade plantée, est un parcours en hauteur traversant le 12e arrondissement, encore méconnu de beaucoup de Parisiens. Avec les beaux jours et les nombreux ponts (deux à venir encore) il serait dommage de ne pas en profiter car c'est une jolie balade à faire avec petits et grands.

Une promenade suivant le tracé de l’ancienne voie ferrée

Cette promenade a été aménagée de long d’une voie ferrée du Second Empire reliant la place de la Bastille à la Varenne-Saint-Maur (sur la fin du parcours un ancien wagonnet est encore visible).

Elle commence au-dessus du Viaduc des Arts. Plantée de noisetiers, de cerisiers, de saules ou encore de rosiers, elle garantit un dépaysement loin de la circulation parisienne, ainsi que des points de vue en hauteur sur la capitale et sur les rues en contrebas, à 5 ou 7 mètres au-dessous. Elle offre aussi une grande variété architecturale, entre des immeubles haussmanniens et des bâtiments plus modernes.

 

Credit: https://www.flickr.com/photos/jeanlouis_zimmermann/

 

Un parcours de 4,5 kilomètres

La première partie de coulée verte suit ainsi le viaduc des arts jusqu’au jardin de Reuilly, en empruntant un pont en bois au-dessus du boulevard Diderot, qui mène à un chemin ombragé de bambous.

Un pont suspendu permet de traverser le jardin de Reuilly, puis ramène au niveau de la rue. Il faut ensuite la reprendre par l’allée Vivaldi, partie commerçante du trajet, puis passer par le tunnel sous la rue de Reuilly. Le parcours serpente ensuite en-dessous des routes, pour aboutir au square Charles Péguy. Il est ensuite possible de traverser le périphérique pour arriver dans le bois de Vincennes. 

 

Credit: https://www.flickr.com/photos/jeanlouis_zimmermann/

 

Une grande accessibilité

En pleine saison, elle est ouverte de 8h30 à 21h30.

De nombreux points d’accès sont possibles. Le long du Viaduc des arts, entre les galeries et les boutiques d’art de l’avenue Daumesnil, des escaliers permettent ainsi d’y monter.

Attention ! les vélos sont interdits d’accès sur cette partie du parcours (plan des parcours-vélo), jusqu’au jardin de Reuilly. Le départ se situe au 44 rue de Lyon. Ensuite, le long des rues bordant la coulée verte, des accès sont ouverts (tunnel de Reuilly, rue de Picpus, rue du Sahel, avenue du Docteur Arnold-Netter, avenue Emile-Laurent, rue Edouard-Lartet, rue Montempoivre, avenue du Général Michel Bizot, rue de Toul…).

L'avez-vous déjà faite? Avez vous été aussi agréablement surpris(es) que moi?

Amateurs de sensations fortes, cette attraction est pour vous!

Le 13 mai 2014, 13:35 dans Voyage 0

Le John Hancock Center à Chicago a ouvert, au 94ème étage, une nouvelle attraction à éviter pour ceux qui ont peur du vide! Pour 5$ vous pouvez profiter d'une vue assez flippante!

Appuyez-vous contre la fenêtre et la baie vitrée qui vous sépare du vide va commencer à s'incliner!

Sensation garantie!

Voir la suite ≫